Année : 2004 Support : Vélin d’Arches
Technique : Sérigraphie Éditeur : CQFI Sérigraphe : Jean Villevieille Passages Couleurs : 6 Orientation : Verticale Dimension : 38 x 56 cm
Tirage : 30 + 8(EA)
Signée : oui Numérotée : oui

Pas de description complémentaire disponible

Guy de ROUGEMONT

Né le 23 avri 1935 à Paris 

Membre de l'Institut

Après avoir suivi les cours de Gromaire à l’Ecole nationale supérieure des Arts Décoratifs de Paris, Guy de Rougemont séjourne deux années à la Casa de Velazquez (1962-1964).

En 1965, il participe à la Biennale de Paris et l’année suivante au Salon de Mai. Vient ensuite l’aventure chez les minimalistes , époque où le peintre se fait remarquer à New-York.

Rougemont s’est très vite singularisé au sein du mouvement de création des années soixante-dix ; dès son retour des États-Unis, l’artiste, après un long travail d’atelier, engage ses recherches sur l’insertion des formes et couleurs à l’environnement. Abolissant la frontière entre sculpture et peinture, il intervient en géomètre de la couleur, sur de nombreux sites où ses œuvres monumentales sont implantées en permanence ; espaces publics, places, parvis, rues, autoroutes…

Parmi ses nombreuses réalisations, citons celles de l’Hôpital Saint-Louis, la station du R.E.R. de Marne-la-Vallée, le parvis du Musée d’Orsay, l’Hakone Open Air Museum au Japon ou encore la place Albert-Thomas à Villeurbanne, l’Hofgarten de Bonn, le Parc Métropolitain de Quito en Équateur, le Centre d’Accueil et de Soins de Nanterre où il réalise une peinture murale de 300 mètres de long…

Parallèlement à ses réalisations monumentales, Rougemont poursuit son œuvre picturale et participe à de nombreuses expositions tant en France qu’à l’étranger.

Rédigé par Claude Guibert le 21 août 2005 à 10:20 dans Portraits

Chroniques de l'Encyclopédie audiovisuelle de l'art contemporain.

Pas de video disponible

Les nouvelles|dernières|incroyables|récentes|fantastiques œuvres de l'Artothèque de Montpellier