TOM CARR | Artothèque de Montpellier

TOM CARR

1 œuvre de l'artiste TOM CARR

Tom Carr (né à Tarragone en 1956) est un artiste contemporain, qui vit et travaille à Sant Quirze del Vallès. Professeur à l'École Massana de Barcelone, il a enseigné à la School of Visual Arts de New York Faisant également de la peinture sa spécialité, Tom Carr a toujours été attiré par la sculpture ainsi que l’espace sous différentes formes : le tridimensionnel, l’espace naturel et architectural. Ainsi, les concepts d’espace mais aussi de temps sont les bases de son travail et ce, dès ses premières œuvres. On peut citer notamment l’installation de l’Espai 10 réalisée à la Fondation Miro en 1981. Avec ce travail, il débuta ce qui allait être une constante dans toute son œuvre : l’expression d’un maximum avec un minimum d’éléments—ce que Giralt Miracle appela "Spatial Minimal".

Avec tout d’abord l’utilisation de matériaux comme les tissus tendus, les cordes mais aussi des bâtons peints; il utilisa ensuite les ombres "Posiciones relatives", Galeria Metrònom, 1983), la lumière réfléchissant sur des miroirs ("Continuum espacial", Galeria 13, Joan Prats, Instituteo de Estudios Norteamericanos, Galeria Maeght, 1984) et des projections de diapositives sur différents supports, notamment : sur des façades d'églises (Cadaqués, la Seu Vella de Lérida) - dans des intérieurs ("Cripsis", Museo de la Ciencia, et Capella, Sala Moncada de la Caixa de Barcelone et Catedral, également dans la Seu de Lérida) - sur de petits objets ("Natura Morta", Musée d'Art de Sabadell, "En très dimensiones", Fundación la Caixa à Madrid, et "Trigon" à Graz).

Après 1983, il développa simultanément, en plus de ces installations, un travail de sculpture basée sur l’architectonique et les formes stéréotypées: les tours, les escaliers, les voûtes, les ziggourats, les murs... en utilisant du bois qu’il peint ("Gamarra and Garrigues", Madrid, 1986; "Pro Arte", Freiburg; Pierre Huber, Geneva, 1987; Hans Barlach, Cologne; Krief, Paris; y Vorstadt, Basel, 1987). Les formats de ces travaux pouvant aller d’un petit morceau de six centimètres jusqu’à des dimensions de 12 mètres ("Long Red Wall" Museo de Alava). Plus tard, à Venise, il construit "Una Opéra" en bois peint de 360 × 820 × 670 centimètres et qui se trouve maintenant dans une collection privée à Florence. Ces formes ont également été utilisées pour des sculptures en plein air. La première ayant été installée en 1987 sur la place de la mairie de Sant Boi del Llobregat (Barcelone), et d'autres notamment dans les jardins du Palais de la Magdalena à Santander, à Pontevedra et à la Fondation Miró de Barcelone.

Se concrétisa alors une nouvelle étape pour Tom Carr, basée sur la simplification des formes pour aboutir à : des disques, des cylindres, des polygones, des formes d'étoiles, des hélicoïdes et des spirales qui tendent à aborder le domaine du symbolique et ainsi à exprimer les éléments du monde de l'esprit: le temps, l'être, le centre – tous représentés à la galerie Galerie Baudoin Lebon à Paris, au Salvador Riera de Barcelone, au Jan Baum de Los Angeles, au Museu de la Pasión à Valladolid. Les sculptures de cette période comprennent notamment

Lors d'une nouvelle étape de la simplification des formes pour la forme; disques, cylindres, polygones, étoiles, hélicoïdes, et spirales qui tendent à aborder le domaine de la symbolique et ainsi à exprimer les éléments du monde de l'esprit: le temps, l'être, le centre. Ceux-ci représentés à la Galerie Baudoin Lebon à Paris, au Salvador Riera de Barcelone, au Jan Baum de Los Angeles, au Museu de la Pasión à Valladolid. Les sculptures de cette période comprennent notamment : "Punta de Terradets" à Pallars Jussá, "Open" aux ORF Landestudios Steiermark et "Cylinder" à Barcelone (Vila Olímpic). Cette étape se conclut par un travail de grandes dimensions "Seed and Helix", construction complexe qui nécessita deux années de travail avec une équipe formée de nombreux collaborateurs.

Par la suite, son travail sur le thème du temps liant le feu et l'eau prend vie au sein de deux expositions emblématiques: "Ignis et Tempus" à Graz (CC Galerie) et "Aqua et Tempus" à Tarragona (Musée d’Art Moderne).

Plus tard, il présenta "Cyclus" au Centre d'Art Santa Monica à Barcelone, une installation basée sur la roue du temps et de ses différentes représentations et aussi un projet urbain qui «clouera» différents endroits en un seul centre géographique.

En 2002 “Cycle et coïncidence” fut le titre donné à cette exposition au Musée d'Art Moderne de Céret - France.

Plus récemment, Tom Carr a travaillé à l’enrichissement de projets en plein air. On peut citer par exemple l’œuvre "Panta Rei" en acier poli, girouette en inox mat ainsi que des éléments placés sur les façades de l'école Frédéric Mistral - Tecnic Eulàlia de Sarriá à Barcelone - 2005.

Un autre exemple est la première phase de "Principium", la visualisation de l'axe de l’entrée de l’Illa Fantasia - Maresme / Catalogne, Espagne 2006 : Les formes, la taille et l'orientation des toiles, des rampes, salles de bains et formes de sols ainsi que la chromie ont été conçus par Tom Carr.

En 2007, il exposa son projet “From the imperfect garden”, composé de bois peint, de structures de cordes et d’impressions numériques sur toile à la Galeria Astarté – Madrid, Galería Sala Major – Porto/ Portugal, Studio Franck Bordas – Paris ; Alliance Française - Sabadell ainsi qu’à la Galerie Bartha & Sernaclens de Geneve.

Lors de cette même année, Tom Carr installe un ensemble permanent de sculptures extérieures “I by Numbers”, ayant pour thèmes les lectures individuelles mais aussi l’assimilation de l’art - Musée d'Art Moderne de Céret.

En 2008, Tom Carr présenta du 15 février au 31 mai 2008, à Cologny près de Genève (Suisse) "Waves" (acier poli inoxydable, 580 × 150 × 150 cm). Cette sculpture est actuellement installée au Centre Sportif de Cologny.

 

 Source : Wikipedia

MODE D'EMPLOI

COMMENT EMPRUNTER ?

ENTREPRISES

OFFRE AUX PROFESSIONNELS

PARTICULIERS

INSCRIPTION PARTICULIERS

MON COMPTE

ACCÉDER À MON ESPACE